Refus de priorité à un piéton : l’infraction à 6 points

Tout conducteur passé par une auto-école est au courant : un piéton est prioritaire sur un passage clouté. Après le passage de nos départementales à 80 km/h, le gouvernement s’attaque désormais à ce sujet et entend bien sanctionner les mauvais conducteurs. En 2017, plus de 10.000 accidents impliquant un piéton ont été recensés dont 540 décès (+15%). En région parisienne, la moitié des personnes décédées suite à un accident de la route sont des piétons : un constat alarmant.

Moto : des cas minoritaires mais pas inexistants

En rédigeant cet article, j’étais curieux de connaitre les chiffres impliquant des motards dans cette typologie d’accidents. Sans surprise, nous sommes loin d’être les principaux responsables cependant les accidents existent. En effet, les accidents moto-piétons représentent « seulement » 5,1% des décès et 10% des blessés. Malheureusement, aucune statistique ne précise la responsabilité dans ces cas de figure. De même, les conséquences de l’accident (parfois mortelles) pour le motard ne font pas partie de cette étude. Enfin les deux-roues (cyclomoteurs compris) sont régulièrement impliqués dans ces deux cas précis :

  • véhicule allant tout droit, piéton traversant la chaussée de la droite vers la gauche (25% des accidents)
  • en intersection, véhicule allant tout droit avec piéton traversant (27,8% des accidents)

Le facteur vitesse de la moto accroît évidemment le risque, comme le démontre les chiffres ci-dessus. Nous sommes en revanche sous-représentés dans le cas des véhicules changeant de direction grâce au champ de vision plus large et disons le franchement, l’habitude de contrôler avant de s’engager …

Piétons : des comportements dangereux

Les véhicules (toutes catégories confondues) ne sont responsables  « que » dans 41% des cas. Pour le reste, environ 33% des accidents impliquent la responsabilités des deux parties et les piétons sont seuls responsables dans 22,5% cas.  Ce dernier chiffre est considérable et les principaux facteurs de responsabilités méritent un travail éducatif :

  • un piéton alcoolisé a environ 4 fois plus de risque d’être responsable d’un accident mortel
  • un piéton qui traverse hors passage piéton a 10 fois plus de chances d’être estimé responsable de l’accident
  • le risque d’être responsable d’un accident mortel est estimé environ 14 fois plus élevé pour les piétons qui courraient

Malheureusement ces données sont imprécises, car les piétons font rarement l’objet d’un contrôle d’alcoolémie / stupéfiant lors d’un accident … En revanche, certaines catégories de piétons sont plus touchées comme le témoigne ces chiffres sur les caractéristiques de piétons décédés :

  • 61% d’entre-eux sont des hommes
  • le risque augmente avec l’age (les plus de 75 ans représentent 39% des décès)

Conséquences : un renforcement des contrôles et des nouveaux radars

Le gouvernement n’a à ce jour pas encore annoncé d’action de sensibilisation, notamment dans les écoles et alors que les moins de 24 ans représentent 14% des décès. Par ailleurs, les personnes âgées ont une mortalité sur-représentés et il serait donc intéressant de trouver des pistes pour sauver des vies … En attendant, le gouvernent va au plus simple et prend de nouvelles mesures à l’encontre des conducteurs. Au programme : renforcement des contrôles notamment dans les zones à risques (grosses agglomérations) et installation prochaine de nouveaux radars capables de détecter un refus de priorité (voir : radar – dégrations en série) … Une stratégie qui va comme d’habitude au plus vite, quitte à faire l’impasse sur d’autres priorités.

Prenez-vous le temps de vous arrêter pour céder la priorité à un piéton ?
Partagez vos réactions à la communauté !

Source : rapport sur l’accidentologie des piétons

Related

JOIN THE DISCUSSION