Moto d’occasion : trouver, vérifier, négocier et acheter la moto idéale

Qu’il s’agisse d’une première moto ou d’une nouvelle acquisition, acheter une moto d’occasion représente toujours un risque. Mauvais entretien, chutes camouflées ou pratique abusive du stunt sont autant de points que vous devrez détecter pour éviter la mauvaise affaire. Nul besoin d’être mécanicien pour vérifier correctement une moto d’occasion avant de vous lancer. Il n’est pas non plus nécessaire d’être le commercial de l’année pour négocier son prix.

Dans ce guide complet nous allons aborder ensemble les points suivants :

A la fin de ce guide et en suivant ces conseils, vous serez en mesure de vérifier et négocier facilement votre moto.
L’objectif : mettre toutes les chances de votre côté pour vous aider à trouver la moto d’occasion idéale !

Définir votre budget et comparer différents modèles

Le premier facteur qui motive l’achat d’une moto d’occasion est généralement le budget. Il n’y a pas de bon ou mauvais budget, mais simplement une enveloppe qui doit correspondre à vos critères et vos prétentions. De plus, il existe autant de motos d’occasions que de budgets, ce pourquoi les lister ici n’aurait pas de sens. Commencez donc par définir votre budget pour concentrer vos recherches sur une moto adaptée.

Lorsqu’on a une moto en tête, on peut être tenté de focaliser uniquement sur le modèle tant désiré. A moins que votre budget ne soit conséquent, je vous recommande d’ouvrir vos chakras et de regarder ce que propose la concurrence. Les constructeurs redoublent d’imagination pour combler tous vos désirs et si vous avez jeté votre dévolu sur la Yamaha MT-07, il serait dommage de ne pas regarder de près les Z800, CB650F et autres roadster mid-size. En étendant vos recherches à des modèles équivalents, vous augmenter vos chances de trouver la bonne moto d’occasion.

Concession moto : une alternative sécurisante

Acheter en concession est un excellent moyen de « sécuriser » le choix de votre moto d’occasion. Les motos d’occasion sont garanties au minimum 3 mois et il est souvent possible d’étendre la garantie pour quelques centaines d’Euros. En outre, Les concessionnaires achètent majoritairement des motos « propres » pour éviter d’entacher leur réputation et leurs finances. En revanche, les concessionnaires ne sont pas infaillibles et peuvent également passer à côté d’un vice caché. C’est particulièrement vrai dans le cas des concessions multimarques ou encore d’une concession X proposant une moto de marque Y. L’achat en concession vous coûtera souvent 15 à 20% plus cher qu’auprès d’un particulier : le prix de la sécurité. Enfin et même s’il s’agit d’une concession, vous devrez effectuer les mêmes vérifications qu’avec un particulier (historique, entretien, etc…).

Comparer : connaitre le marché pour acheter mieux

Avec la quantité d’offres disponibles sur internet on peut très vite se retrouver noyer sous les annonces. Une fois le ou les modèles sélectionnés, commencer par prendre connaissance des différentes côte argus. Voici quatre sources fiables sur lesquelles vous baser. Les valeurs proposées ne sont jamais identiques et le plus simple est encore de calculer la moyenne pour tomber au plus proche de la vérité :

La côte argus ne suffit évidemment pas à définir la valeur d’une moto d’occasion. Je vous recommande également de détailler les accessoires (ligne d’échappement, pièces en carbone, etc …) qui équipent les motos de votre choix. La valeur de ses accessoires peut être ajoutée au prix de la moto à hauteur d’environ 30% du prix du neuf.

Il est ensuite important de faire le point sur le kilométrage de la moto, l’entretien et les consommables à venir. En effet, de nombreux motards vendent leurs motos à l’approche d’un contrôle du jeu aux soupapes dans l’espoir qu’un acheteur inexpérimenté en fasse les frais. Je ne leur jette pas la pierre, quand on est vendeur, on veut vendre et le plus cher possible tant qu’à faire.

Enfin d’autres points peuvent avoir un impact important sur le prix d’une moto d’occasion : c’est le jeu de l’offre et la demande. Si vous jetez votre dévolu sur une série limitée ou un modèle mythique qui a disparu du catalogue, le prix sera sans doute au-dessus de la côte argus. A l’inverse, un modèle très populaire comme la Kawasaki Z750 ou la Yamaha MT-07 sera beaucoup plus facile à négocier. Pour terminer, la saisonnalité est également à prendre en considération : il est souvent plus facile de négocier le prix d’une moto d’occasion en hiver.

moto d'occasion : trouver

Comme la plupart des motards vous trouverez sans doute votre bonheur sur leboncoin.

Moto d'occasion - trouver

De nombreux groupes Facebook vous permettront de trouver la moto de vos rêves !

Rencontre avec le vendeur : fiez-vous à votre instinct

Nous y sommes, vous avez trouvé LA moto de vos rêves. Avant de foncer tête baissée, voici quelques conseils pour éviter les erreurs et préparer une éventuelle négociation.

  • comparez encore une fois les motos équivalentes pour faire jouer la concurrence
  • ne manifestez pas un excès d’enthousiasme qui vous fermera les portes d’une négociation
  • tâchez de connaitre les raisons de la vente de la moto (remplacement, départ à l’étranger, etc …)
  • le vendeur doit tenir l’historique à votre disposition, dans le cas contraire passez votre chemin

La première impression est essentielle, qu’il s’agisse de la moto ou du vendeur. La moto doit être propre et si ce n’est pas le cas, c’est mauvais signe. Le nettoyage d’une moto en dit long sur son propriétaire et si ce dernier n’a pas pris le temps d’habiller la mariée pour que vous l’épousiez, vous pouvez être à peu près certain que c’est son état habituel. Or, un vendeur qui néglige le nettoyage de sa moto risque aussi de négliger d’autres points comme l’entretien notamment …

Prenez également le temps de discuter avec le vendeur. Si vous êtes débutant, essayez de ne pas le faire sentir. Cette « phase sociale » est très importante car elle va vous permettre de faire parler le vendeur et donc potentiellement de vous mettre la puce à l’oreille sur un risque. De surcroît, le vendeur peut également vous donner de précieuses informations qui vous faciliteront une éventuelle négociation. Pour faire parler le vendeur c’est très simple, il suffit de lui poser des questions sur lui et son rapport à la moto. De vôtre côté, évitez d’en dire trop car vous risquez de vous desservir.

Entretien et historique : analyser l’ancienne vie d’une moto d’occasion

Tout d’abord et avant même de détailler la moto, je vous recommande de commencer par l’historique ! C’est moins sympa c’est sûr, mais débuter par cette étape présente plusieurs avantages. Tout d’abord, vous renforcerez votre image d’acheteur avisé et pragmatique. Ensuite, vous obligerez le vendeur à parler et donc à entrer dans la « phase sociale ». Enfin, vous pouvez dores-et-déjà déceler des points de vigilances qui nécessiteront un contrôle approfondi lorsque vous ferez le tour de la moto.

De vôtre côté, un minimum de préparation s’impose. Vous devez connaitre (ou à défaut imprimer) les préconisations d’entretien du constructeur. Ces préconisations vous permettent de connaitre précisément le cycle d’entretien d’une moto. Avec la liste sous les yeux, il vous sera facile de savoir si un entretien a été négligé et si vous devez vous attendre à des frais. La plupart des constructeurs diffusent ces recommandations sur leurs sites, vous pouvez aussi vous rapprocher d’un concessionnaire de la marque. Enfin, pensez à vérifier en amont les éventuels rappels et problèmes connus pour approfondir les vérifications.

Ne négligez jamais l’entretien de la moto. Si l’historique est incomplet vous prenez un risque considérable. Par ailleurs, le vendeur peut avoir effectué lui-même certains entretiens simples (purges des liquides, vidanges, plaquettes …). Dans ce cas, il doit être en mesure vous fournir les factures des consommables. En revanche et pour les travaux plus importants (réglage du jeu aux soupapes, synchronisation …), il est impératif d’avoir les factures en provenance d’un professionnel (concession officielle de préférence).  Enfin, le vendeur doit vous mettre à disposition le carnet d’entretien de la moto dûment complété.

Pour terminer, il est important de connaitre le nombre de précédents propriétaires de la moto. Le risque d’un entretien ou d’une utilisation peu scrupuleuse de la moto augmente proportionnellement avec le nombre d’anciens propriétaires …

Moto d’occasion : les vérifications à effectuer

Il n’est pas nécessaire d’être un expert en mécanique pour éviter les pièges de l’occasion. Vous n’aurez jamais la certitude absolue d’un bon fonctionnement en choisissant une moto d’occasion. En revanche, vous pouvez facilement mettre toutes les chances de votre côté pour minimiser les risques.

Nous allons maintenant nous attarder sur les vérifications essentielles. Par ailleurs, vous devrez continuer à effectuer régulièrement ces dernières après l’achat de votre moto d’occasion.. Je vous invite donc à vérifier chacun de ces points qui seront d’ailleurs vos principaux leviers de négociation. Bien que les vérifications ci-dessous soient accessibles à tout le monde, n’hésitez pas à vous faire accompagner d’un ami motard si nécessaire.

Pneumatiques
  • la bande de roulement est en un bon état, les sculptures sont bien marquées (usure)
  • les pneus ne sont pas carrés (mise sur l’angle brutale)
  • les deux pneus sont identiques ou à défaut issus de la même gamme (perte d’adhérence)
  • les pneus n’ont pas de boursouflure ou d’entaille (risque d’éclatement ou de crevaison)
  • les pneus ont moins de deux ans (perte d’adhérence)
  • l’usure des pneus est homogène sur les deux flancs (problème de parallélisme/équilibrage)

Un pneu se change généralement entre 6.000 et 10.000 km en fonction de la conduite du motard. Le prix d’un train varie entre 200€ et 300€ selon la qualité des pneumatiques.

Moto d'occasions - vérifications 1

Un exemple flagrant de pneu carré. Glissez votre doigt du centre vers les bords : le trajectoire doit être homogène.

Moto d'occasions - vérifications 2

La bande de roulement centrale arrive presque à la corde, le pneu est à changer.

Moto d'occasions - vérifications 3

Le côté gauche du pneu est nettement plus marqué qu’à droite. Le parallélisme de la moto est peut-être en cause.

Moto d'occasions - vérifications 4

Le 1er chiffre indique la semaine, le 2nd l’année de fabrication.

Système de freinage
  • le feeling du levier est ferme et progressif (air dans le circuit, purge nécessaire)
  • les plaquettes sont garnies et vous avez de la marge avant la tôle (minimum 3 mm)
  • les disques ne sont pas voilés (vibrations lors d’un freinage appuyé)
  • les disques ne sont pas rayés (changement tardif des plaquettes)
  • le niveau des liquides (avant et arrière) se situe entre le min. et le max.
  • l’épaisseur des disques est suffisante (environ 4 mm)
  • les étriers ne présentent pas de trace d’oxydation

Si un changement de plaquette est nécessaire à l’avant, il faudra remplacer toutes les plaquettes du train concerné. Dans le cas d’une moto équipée de deux disques à l’avant, cela représente un budget d’environ budget d’environ 80€. Il est rare d’avoir à changer des disques de frein sur une moto en-dessous et 60.000 km et la méfiance est de mise si vous constatez la moindre anomalie. Des disques voilés ou usés prématurément seront souvent synonymes d’une chute ou d’une surchauffe liée à une utilisation sur circuit.

Moto d'occasions - vérifications 5

A gauche une plaquette en fin de vie, le témoin central arrive au bout. A droite, une plaquette récente.

Cadre
  • les butées de direction ne sont pas marquées, enfoncées ou soudées (chute)
  • le cadre n’est pas marqué, il est homogène lorsque vous glissez le doigt (chute)
  • il ne présente pas de trace d’oxydation ou de rouille (la moto dort dehors)
  • le bras oscillant ne présente pas de jeu latéral (chute)

Si le cadre de la moto est concerné par ces différents points, vous augmentez le risque de faire une mauvaise affaire. Par ailleurs, certaines motos ne supportent pas les chutes notamment lorsque le moteur continue de tourner. Le plus simple est encore de passer votre chemin car le risque en vaudra rarement la chandelle.

Moto d'occasions - vérifications 6

La vis de butée est tordue, la moto a déjà rencontré chutée.

Moto d'occasions - vérifications 7

Le cadre a été ressoudé suite à une fissure. Fuyez !

Direction

La principale vérification à effectuer sur la direction est l’absence de point dur. Pour cela, délestez la roue avant et mettant la moto en appui sur la béquille latérale. Ensuite, basculer le guidon de gauche à droite en douceur. La progression doit être souple, il ne doit pas y avoir de blocage/point dur. Si c’est le cas, la moto a probablement subit des wheelings à l’atterrissage approximatif voir une chute. Le changement des roulements de direction coûte environ 100€ pose comprise.

Fourche
  • les tés et les tubes ne sont pas marqués (chute)
  • la fourche ne présente pas de trace d’huile (joint spi à changer)
  • compressez la fourche, le retour doit se faire sans à-coup (purge ou chute)

Il est encore une fois difficile de donner une fréquence d’entretien précis car la purge dépend de la conduite du motard. Généralement, cette dernière est à effectuer tous les 20.000 km au maximum. La nécessité d’une purge avec un faible kilométrage pourra être attribué à des wheelings à répétition. L’entretien de la fourche (purge et joints) vous coûtera environ 130€.

Moto d'occasions - vérifications 8

La fourche présente des traces d’huile. Les joints sont morts ou la fourche est voilée.

Amortisseur

Assis sur la moto, vous mettez l’amortisseur en contrainte. Ce dernier doit s’enfoncer sans difficulté et revenir progressivement, sans à-coup. Dans le cas contraire c’est le signe d’un amortisseur fatigué, ce qui est assez courant passé les 50.000 kilomètres. Un changement d’amortisseur se négocie aux alentours de 500€ chez un concessionnaire.

Moteur
  • Les carters ne présentent pas trace de rayure ou de choc (chute)
  • le niveau d’huile se situe entre les témoins min. et max. (moteur tiède)
  • l’huile est marron et transparente (si noircie, c’est un signe de surchauffe)
  • après essai de la moto, le moteur ne doit pas suinter de l’huile (étanchéité ou pire)
  • la visserie est propre, les têtes de vis ne sont pas marquées (entretien par un sauvage)
  • le moteur au ralenti ne doit pas faire de bruits suspects (claquements, vis, irrégularité …)
  • vérifier la correspondance du numéro de série avec la carte grise (changement moteur ou pire)

Une moto d’occasion a beau n’avoir jamais chuté, ce n’est pas pour autant que le moteur est en bonne santé. Ces vérifications sont primordiales, car un serrage moteur coûtera très cher à son propriétaire. Si vous n’avez aucune idée du « bruit normal » de la moto, n’hésitez pas à en comparer plusieurs pour avoir des références. Enfin, certains moteurs ont naturellement un bruit de vis, c’est notamment le cas de certaines Ducati avec embrayage à sec. Dans ce cas, le bruit doit se faire entendre principalement sur le côté gauche de la moto.

Si vous avez un doute sur le moteur, demandez un bilan de compression du moteur au vendeur. Ce dernier permettra d’obtenir une indication précise quant à la bonne santé du moteur (étanchéité, segmentation). Un bilan de compression chez un concessionnaire coûte entre 100€ et 150€. En principe c’est au vendeur d’effectuer cette vérification. Celui-ci est réticent à l’idée de mettre la main au portefeuille ? Engagez-vous à acheter la moto si les tests confirment la bonne santé du moteur.

Moto d'occasions - vérifications 9

L’huile est marron et transparente : c’est parfait !

Moto d'occasions - vérifications 10

Une fuite d’huile ? Passez votre chemin, l’étanchéité du moteur est sans doute en cause.

Transmission
  • les dents de la couronne de doivent pas être trop fines (kit chaîne usé)
  • la chaîne ne doit pas présenter de points durs (mauvais graissage, usure)

La durée de vie d’un kit chaîne varie de 10.000km à 30.000 km selon la conduite du motard (souple ou brutale). Un kit chaîne récent et usé sera signe d’une utilisation très sportive de la moto. Le remplacement d’un kit chaîne coûte entre 200€ et 300€ en fonction du modèle de la moto.

Moto d'occasions - vérifications 11

A gauche une couronne usée, le kit complet est à changer.

Moto d'occasions - vérifications 12

Un exemple flagrant de point dur. Le kit chaîne est vieux ou mal entretenu.

Boite de vitesses
  • le passage des rapports moto en marche et à l’arrêt est franc et homogène
  • la boite ne présente pas de faux points morts (pignons marqués)

Durant l’essai, vous devez monter et descendre tous les rapports plusieurs fois. Lors du passage des vitesses, vous devez verrouiller fermement les vitesses en marquant proprement le passage des rapports. Si la boite présente des faux points morts ou qu’elle claque, passez votre chemin car le coût d’une réflexion est exorbitant.

Embrayage

Détecter un embrayage fatigué est relativement simple. Engagez la première et relâcher progressivement l’embrayage. Si le point de patinage est en bout de course du levier, l’embrayage nécessite sans doute une réfection. Un embrayage fatigué pourra montrer d’autres signes de faiblesse : patinage, broutage, à-coup ou bruit suspect … Le changement des disques d’embrayage se fait aux alentours de 40.000 à 50.000 km. Un embrayage usé prématurément sera souvent synonyme d’une utilisation de la moto sur piste ou de wheelings à répétition. Une réfection complète de l’embrayage coûtera environ 500€ chez un concessionnaire.

Circuits électriques
  • la moto démarre à froid sans difficulté (patientez si la moto est chaude à votre arrivée)
  • la moto tient les pleins phares à l’arrêt (batterie usée ou circuit endommagé)
  • les clignotants, phares, klaxon et le feu de stop fonctionnement normalement
  • vérifier l’absence de scotch sur les câbles avec une lampe (rafistolage, modification du circuit)

Une moto qui dort à l’extérieur sera davantage soumises à des problèmes électriques. Si le propriétaire a remplacé des éléments d’origine (feu stop, clignotants …) une vérification minutieuse des circuits s’impose. Le prix des pièces en elles-mêmes n’est pas excessif, en revanche toucher au circuit nécessite de solides connaissances et souvent beaucoup de temps …

Moto d'occasions - vérifications 13

Le rafistolage au chatterton est monnaie courante sur les motos d’occasion : vigilance.

Compteur de vitesse
  • le compteur ne présente pas de trace d’humidité (risque de problèmes électriques)
  • vérifiez l’absence de traces de démontage sur les fixations (falsification du kilométrage)
  • aucun témoin rouge ou avertissement ne doit s’afficher

Le remplacement d’un compteur est une technique bien connue pour augmenter la valeur d’une moto d’occasion. Si la machine est récente, le risque diminue car la falsification du kilométrage est devenue plus complexe à mesure de la progression de électronique. Si le compteur affiche un message exigeant une révision, c’est mauvais signe …

Moto d'occasions - vérifications 15

Le compteur est clairement victime de condensation. Le risque de problèmes électriques est important.

Échappement
  • vérifiez l’absence de rayure ou de marque (chute)
  • assurez-vous de l’absence de rouille ou de trace d’oxydation (usure)
  • les sorties d’échappement ne suintent pas (étanchéité, moteur fatigué)
  • les sorties présentent une couleur marron (si noir ou blanc, la richesse n’est pas bien réglée)

La ligne d’échappement est rouillée ou oxydée ? Il est probable que la moto dorme à l’extérieur ou qu’elle soit beaucoup utilisée sous la pluie. Vous devrez donc redoubler de vigilance lors de la vérification des autres éléments (cadre, étriers de frein …). Trouver une ligne d’échappement comme neuve sur leboncoin est très facile, les tarifs varient généralement entre 100€ et 200€.

Essayer la moto : pas d’achat sans essai

On ne le répétera jamais assez. Vous ne devez jamais acheter une moto sans l’essayer ! L’essai permet évidemment de vérifier le bon fonctionnement de la moto, c’est aussi le seul moyen de vous assurer que la position est adaptée à votre morphologie. Les sportives sont par exemple difficiles d’accès pour les grands gabarits. A l’inverse, poser le pied à terre sur un trail sera un jeu d’équilibriste si vous mesurez moins de 1m70.

Les vendeurs sont souvent frileux à l’idée de laisser leurs motos dans les mains d’inconnus et c’est bien normal. Ne demandez pas un essai un arrivant. Commencez par la phase sociale, puis toutes les vérifications qui peuvent être effectuées sans rouler. Ainsi, vous manifesterez au vendeur un réel intérêt pour la moto et donc une vente potentielle à la clé. Laissez la confiance s’installer, il sera ensuite bien plus facile de demander un essai au vendeur.

Si vous avez déjà une moto en votre possession vous pouvez venir avec, c’est rassurant. De même, la présence d’un ami qui restera avec le vendeur le temps que vous essayez la moto sera un plus. Evidemment il vous reste le chèque de banque qui fonctionne à tous les coups. Dans ce cas, prévoyez  un chèque de banque d’un montant inférieur au prix fixé par le vendeur afin de garder une marge de négociation.

Très franchement, je n’ai jamais essayé une moto d’occasion en venant avec le chèque de banque bien que le vendeur l’ai exigé sur l’annonce. Car une fois la confiance installée et l’échange bien amorcé, un vendeur vous laissera la plupart du temps essayer la moto. N’oubliez pas, il veut la vendre.

Enfin, prévoyez évidemment un équipement moto adapté sans quoi vous passerez pour un touriste et donc un acheteur qui n’est pas digne de confiance.

Négocier une moto d’occasion

Les vérifications sont faites et la moto correspond à vos attentes. Du bout des lèvres, vous posez la fameuse question « Êtes-vous prêt à faire un effort sur le prix ? ». Deux réponses possibles pour le vendeur : oui ou non, avec un sérieux avantage pour le non. Voici quelques conseils pour négocier votre moto d’occasion :

  • ne manifestez jamais un excès d’enthousiasme, la moto vous plait mais elle n’est pas parfaite
  • listez tous les points qui engendreront des coûts (consommables à changer, entretiens à venir …)
  • faites jouer la concurrence, expliquez avec diplomatie que vous êtes également sur un autre coup
  • un vendeur ne dit jamais qu’il est pressé, dites lui quand même que la vente peut être conclue rapidement
  • n’annoncez jamais un prix au hasard, il doit être justifié aux yeux du vendeur

La plupart des vendeurs vous diront qu’ils ont un acheteur qui passe juste après vous. Ne paniquez pas, c’est une technique bien connue pour vous forcer la main. Car dans tous les cas, un second acheteur n’est pas forcement synonyme d’une vente conclue. La moto est en vente depuis plusieurs semaines ? Il s’agit d’un modèle exclusif ou d’une grosse cylindrée ? Ne vous dégonflez pas, il est peu probable qu’il parvienne à la vendre le jour même.

Échec des négociations

Les négociations n’ont pas abouti ? Dites au vendeur que vous voyez une autre moto dans la journée. Faites lui savoir qu’une décision sera prise demain matin et que s’il change d’avis il peut vous contacter avant midi. Vous connaissez le dicton : la nuit porte conseil. La plupart des vendeurs vous rappelleront pour vous faire une offre en dessous du prix normal.

Si ce n’est pas le cas, rappelez le et jouez la carte de l’émotion. Faites lui savoir que vous avez beaucoup apprécié la moto et qu’il vous a inspiré confiance (les gens aiment la flatterie). Expliquez lui que c’est votre budget qui ne colle pas et que le vendeur de la seconde moto a fait un effort significatif. Si ça prend tant mieux, vous serez parvenu à un compromis. Enfin, dans le cas contraire et si vous voulez tout de même acheter la moto. Dites lui que vous revenez vers lui rapidement le temps de trouver une solution pour le financement et rappelez le dans l’heure.

Pour conclure le chapitre de la négociation, il important de rappeler que la psychologie et l’humain ont une place essentielle dans cette étape. Par ailleurs et pour optimiser vos chances de succès, mettez vous à la place de l’acheteur, faites preuve d’empathie. Car nouer un lien avec le vendeur pendant la phase sociale et faire preuve de sympathie vous aideront à mettre le vendeur dans un état d’esprit ouvert et positif. Enfin, gardez à l’esprit que toutes les motos d’occasion ne sont pas négociables. Une moto rare et recherchée, un prix juste ou une annonce très récente rendront toujours les négociations plus difficiles.

Concrétiser l’achat : les formalités administratives

La décision est prise et il est l’heure de repartir avec votre nouvelle acquisition ! Encore deux étapes vous attendent : alléger votre compte bancaire et remplir la paperasse officialisant l’acquisition de votre moto d’occasion.

Le paiement

Plusieurs possibilités s’offrent à vous pour payer une moto d’occasion et vous devrez vous mettre d’accord avec le vendeur :

  • le chèque de banque : rassurant pour le vendeur mais contraignant pour les deux partis
  • le virement bancaire : plus simple à effectuer mais moins sécurisant pour l’acheteur

Pour ma part j’ai utilisé récemment Depopass pour vendre ma dernière moto. La plateforme fait office d’intermédiaire entre le vendeur et l’acheteur. Les deux doivent créer une compte sur le site internet et transmettre des documents pour sécuriser la transaction (carte d’identité, RIB, carte grise …). L’acheteur transfère les fonds par virement sur le compte Depopass. Une fois la vente conclue, l’acheteur donne une code au vendeur qui lui permettra de rapatrier les fonds vers son compte bancaire. Cette solution est intéressante car la transaction peut être conclue en dehors des horaires d’ouverture des banques. De plus, le montant de la transaction est ajustable en fonction du résultat de la négociation. Enfin, Depopass se charge des formalités administratives pour le vendeur et transmet les documents de cession à la préfecture.

Les documents

La partie administrative ne doit pas être négligée lors de l’achat d’une moto d’occasion, sans quoi vous risquez des difficultés pour obtenir la nouvelle carte grise. Pour que la cession de la moto soit conforme et complète, il vous faudra obtenir :

  • le certificat de non-gage, vous pouvez demander au vendeur de le faire en direct ici
  • le certificat de cession, à remplir en deux exemplaires téléchargeable ici
  • la carte grise, barrée du jour de la transaction
  • le carnet d’entretien du véhicule, la notice et les factures
  • le double des clés et la carte d’identification pour les clés codées
  • le certificat de gravage (si la moto est gravée et pour l’assurance)

Le vendeur et l’acheteur ont 15 jours pour transmettre les documents à l’ANTS. Les formalités s’effectuent désormais exclusivement en ligne sur le site de l’ANTS. Pour connaitre le coût -non négligeable- de la carte grise, vous pouvez utiliser le simulateur officiel de l’ANTS.

Enfin, certains vendeurs vous demanderont de présenter une attestation d’assurance. A vous d’anticiper en contactant votre assureur pour qu’il vous communique l’attestation par email en temps et en heure. Il est possible d’assurer une moto d’occasion sur un jour et une heure précise. Par ailleurs, si vous n’achetez pas la moto, l’assureur ne pourra pas vous demander de payer la moindre cotisation.

Vice-caché et annulation d’une vente : le vrai du faux

Pour conclure ce guide, il m’a semblé important de faire un point sur la procédure de vice-caché. En effet, malgré toutes les vérifications et les précautions prises lors de l’achat d’une moto d’occasion : il y a toujours un risque. Malheureusement et si cela tombe sur vous, faire jouer un vice-caché pour annuler la vente d’une moto d’occasion est un véritable parcours du combattant.

Rappelons qu’une vice-caché est par définition caché et que le vendeur doit vous avoir volontairement caché ce défaut important. Si celui-ci est flagrant au moment de l’achat et que vous ne pouviez pas raisonnablement passer à côté, faire jouer un vice-caché ne vous servira à rien. Dans tous les cas la procédure est complexe et source de tracas, c’est pourquoi au moindre doute sur une moto d’occasion, le mieux est encore de ne pas l’acheter.

Faire annuler la vente d’une moto d’occasion

Si vous avez acheté la moto dans une concession et que vous avez contracté un crédit sur place, il est possible d’annuler la vente dans un délai de 7 jours. Attention, il est impératif qu’un crédit ai été contracté lors de l’achat sans quoi l’annulation « simple » de la vente est impossible.

Dans le cadre d’une vente entre particulier et si le vendeur vous a volontairement caché une information importante sur le véhicule remettant en cause son bon fonctionnement, vous pouvez engager une procédure de vice-caché. Techniquement vous disposez d’un délai de 2 ans. Dans les faits plus le temps passe, plus il devient difficile de prouver un vice-caché.

Si vous découvrez un vice dans les jours suivants l’achat de la moto, contactez le vendeur et tâchez de trouver une solution à l’amiable. Le vendeur peut vous reprendre la moto à son prix de vente ou tout simplement prendre les frais à sa charge. Sachez qu’il a le droit de refuser, dans ce cas vous devrez passer par la case juridique.

Action en justice : une procédure longue et douloureuse

Si le vendeur fait la sourde oreille, commencez par demander une expertise sur la nature du vice auprès d’une concession. Ensuite, envoyez au vendeur une mise en demeure en joignant l’expertise et l’attestation du garage. Pensez également à contacter votre assurance qui en fonction de vos garanties, pourra vous accompagner dans cette démarche.

La mise en demeure permet d’officialiser la procédure. Cependant l’objectif principal est de faire fléchir la position du vendeur pour l’inciter à vous rembourser le véhicule à l’amiable et sans avoir à subir l’intégralité de la procédure. Car malheureusement et si le vendeur refuse de vous rembourser, vous n’aurez pas d’autre choix que d’engager une action en justice. Vous devez savoir qu’une procédure de vice-caché peut nécessiter jusqu’à 2 ans et que durant ce délai le véhicule doit être tenu à la disposition de la justice. Comprenez que votre véhicule dormira en fourrière jusqu’à ce que la justice vous donne raison (ce qui n’est évidemment pas garanti).

Félicitations : ride safe !

Si vous avez suivi tous ces précieux conseils vous devriez être l’heureux propriétaire d’une sublime moto d’occasion ! J’espère que vous avez trouvé la moto de vos rêves tout en faisant bonne affaire. N’oubliez pas qu’apprivoiser une nouvelle monture nécessite du temps, qu’on soit motard confirmé ou débutant. Aussi, je ne peux que vous inviter à rester modeste le temps d’apprendre à connaitre votre moto 🙂

Acheter une moto d’occasion est aussi l’occasion de rencontrer un nouveau compagnon de balade et de partager une passion commune. Enfin et si cet article vous a permis de dénicher la perle rare, faites le moi savoir avec un petit commentaire : ça fait toujours plaisir !

Et vous, quelles sont vos astuces pour dénicher une bonne moto d’occasion ?
Avez-vous des techniques pour éviter les arnaques ?
Partagez votre expérience à la communauté !

Related

JOIN THE DISCUSSION